Comment réconcilier abondance et économie ?

Concevoir la cuisine de demain

Partenariat:  LAPEYRE / VIA / STRATE

Le contexte 

Ce projet est né d’une réflexion autour des usages et des défis à relever pour la cuisine de demain : comment mieux consommer ? Comment économiser de l’eau et de l’énergie ? Quelle est la place de l’eau dans la cuisine ?

Ce projet a été réalisé durant nos études de design à Strate en partenariat avec Lapeyre et le VIA.

Le résultat :

La cuisine Au fil de l’eau est un prototype illustrant notre regard sur le développement durable : l’incitation à ne pas gaspiller est plus efficace que la contrainte. Ainsi, cette cuisine réconcilie abondance et économie. Elle accompagne la préparation du repas en rendant l’eau omniprésente mais aussi économisée.

Dans la perspective du développement durable, cette cuisine incite à préparer les repas et à privilégier les produits frais, tout en économisant l’eau et l’énergie : s’alimenter mieux sans dépenser plus.

 

La conception de cette cuisine s’appuie sur les différentes étapes de la préparation du repas. Au fil du chemin d’eau, les aliments sont stockés, rincés, transformés et leurs épluchures guidées vers le compost. L’architecture du plan de travail associe les étapes de la préparation aux éléments d’une rivière domestiquée : une écluse pour rincer, un pont pour découper, un îlot pour poser. L’eau, présente en abondance, tourne en circuit fermé. Elle reste propre, grâce au système de filtration.

 

Pendant la journée, 12 litres d’eau, stockés dans l’épaisseur du plan de travail, ruissellent à portée de main, avant d’être dirigés vers le lave-vaisselle. Ainsi, nous évitons d’envoyer l’eau encore propre directement à l’égout.

 

La zone de cuisson prolonge le chemin d’eau par un chemin de feu. Les plaques à induction, disposées en longueur dans le fond du plan de travail, assurent plus de sécurité pour les enfants. On peut  y disposer les différents modules de cuisson : vapeur, plancha...

La hotte étant placée plus bas, cette configuration libère de l’espace et optimise l’énergie nécessaire à l’aspiration. Enfin, à la moitié  du temps de cuisson, l’usager peut placer sa préparation dans le four

norvégien. La cuisson se termine alors sans énergie et en douceur.


 

En voir plus

Prototype fonctionnel réalisé par les designers au sein des Menuiseries du Centre (Creuse). Le système a été mis au point sur place en collaboration avec les artisans et avec les moyens de production locaux. Plusieurs prototypes ont été réalisés, en bois puis en L3S (matériau de synthèse)


 

En voir plus

Prototype exposé à la Foire de Paris en 2009 « Cuisines en ébullition »

Avec la participation de Luther Quenum

Brevet déposé